News

Comment la communauté clevercircles perçoit les marchés en avril 2020

Prévisions sociales:

La communauté clevercircles a soumis ses attentes quant à l'évolution des marchés à la fin du mois d'avril. Le vote intitulé „ Combien de temps encore ? “ s’est terminé à la fin du mois d'avril et nous présentons ci-dessous les résultats les plus importants.

Les résultats du vote:  Cliquez maintenant sur l'image

L’économie mettra du temps à se remettre de la récession due au coronavirus

L’économie souffre du Lockdown. Dans la dernière question subsidiaire, la communauté d’investisseurs de clevercircles a donné son avis sur les différents scénarios de redressement après la récession due au coronavirus. Aucune reprise rapide n’est en vue. La grande majorité part du principe que la situation ne s’améliorera que l’an prochain (57 %), ou au plus tôt au deuxième semestre de cette année (34 %). Seule une petite minorité des votants croit à un scénario plus optimiste selon lequel le virus pourra être vaincu rapidement, par exemple grâce à un vaccin.

 

La majorité adopte un positionnement prudent, les actions suisses sont favorisées

Du fait de leur caractère défensif, les actions suisses ont la réputation de (mieux) résister en cas de crise. Cela a été confirmé une fois de plus cette année. Tandis que l’indice suisse (SPI) a perdu à ce jour quelque 7 %, les pertes de valeur s’élèvent à 26 % pour les actions européennes (Eurostoxx 50) et à 12 % pour les actions américaines (S&P 500). Par conséquent, la pondération régionale a un impact important sur le portefeuille. Avec une quasi-unanimité sans précédent (plus de 80 % des votes), la communauté clevercircles s’attend à ce que les actions suisses affichent de nouveau une meilleure performance dans un futur proche. Pour la première fois, les actions américaines ont la lanterne rouge dans le classement de la Community. Cette position n’est guère surprenante au vu des chiffres du chômage aux États-Unis.

Dans l’ensemble, la communauté est majoritairement pessimiste pour les mois qui viennent. Dans le contexte de la récession liée au coronavirus, près de 70 % des votants tablent sur une faible évolution de l’économie et des actions. La plupart des investisseurs clevercircles se montrent prudents et réduisent le risque dans leur portefeuille en adoptant une sous-pondération tactique des actions et, pour certains, de l’immobilier.

 

Renversement de tendance ? Près d’un tiers des votants s’attendent à une augmentation des taux d’intérêt

Alors qu’il y a encore deux mois, seulement un investisseur sur cinq interrogés s’attendait à une augmentation des taux d’intérêt, cette proportion a grimpé à près d’un investisseur sur trois lors du dernier vote. Le krach boursier de mars dernier a entraîné des rendements à la hausse. Le risque lié au remboursement effectif de l’argent emprunté a augmenté. Du fait de l’endettement record des États, des entreprises mais aussi des consommateurs, on pourrait assister à un renversement de tendance dans le cadre d’une réalité nouvelle : tandis que les banques nationales ne cessent de baisser les taux directeurs, les marchés croient de moins en moins à la solvabilité des émetteurs et réclament une hausse des taux d’intérêt.

 

Scepticisme dans le domaine des matières premières, excepté pour l’or

Après une baisse temporaire, l’or s’affirme à nouveau en tant que valeur refuge en temps de crise. Son cours a augmenté d’environ 14 % depuis le début de l’année. La communauté clevercircles est favorable à l’or depuis longtemps et de nombreux investisseurs ont pu optimiser la performance globale de leur portefeuille grâce à une surpondération. Les perspectives d’avenir restent positives : près de 3 investisseurs clevercircles sur 4 demeurent favorables à ce métal précieux.

La situation n’est en revanche pas du tout la même pour l’or noir. La communauté avait raison d’être pessimiste à cet égard fin février : en raison de la baisse brutale de la demande et de la politique destructrice des nations productrices de pétrole, ce dernier a perdu plus de la moitié de sa valeur depuis le début de l’année. Près d’un tiers des investisseurs interrogés estiment que ce niveau de prix recèle un potentiel de reprise et tablent sur une hausse des cours. Cette proportion n’est pas particulièrement élevée au vu de la violence de la chute des cours, mais elle est conforme aux estimations relatives à la récession.

 

La couverture de change plus d’actualité que jamais : la majorité des votants tablent sur une dépréciation de l’euro et du dollar

Les États-Unis et l’Europe procèdent à des injections massives de liquidités dans leurs espaces économiques. Les programmes d’achat d’obligations et les taux d’intérêt bas impactent la valeur des monnaies concernées. Parallèlement, en période de crise, la demande de francs suisses en tant que monnaie refuge augmente. Cet effet devrait s’accentuer, ce pourquoi une nette majorité de la communauté clevercircles s’attend à une appréciation du franc par rapport à l’euro et au dollar US. Mais cela signifie aussi que le risque de pertes de change augmente. Aussi l’option de couverture de change est-elle fréquemment utilisée dans ce contexte.

 

Tableau de performance — Mars 2020

Performance* mensuelle en monnaie locale; classement selon les meilleures performances.

Tableau de performance — YTD (31.03.2020)


Stories

Dernières nouvelles de et avec clevercircles

/
Voir tous les stories

clevercircles App

clevercircles toujours avec vous ! Téléchargez l'application maintenant et suivez la performance.

Téléchargez maintenant:
app-store Get it on Google Play
iphone